L'une a des origines paysannes en Lorraine et la signification de son nom de famille est mystérieuse. Les racines de l'autre sont moitié hongroises, un quart grecque et un quart françaises. Notre généalogiste a retracé le parcours familial de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy !
Madame Royal et Monsieur Sarkozy : leur généalogie

Ségolène Royal

Elle est à 73 % Lorraine, notamment avec ses ancêtres Royal qui étaient aux siècles passés de fort modestes paysans, vivant à Villacourt, un village situé aux confins des actuels départements des Vosges et de la Meurthe-et-Moselle. Du côté de ses ancêtres maternels (Dehaye, Simon, Prigent, ...), elle est en revanche à 12% normande (issue de la Manche) et à 6 % sarthoise (région de Saint-Calais), le reste de ses racines, soit moins de 10 %, se partageant surtout entre Paris et la Champagne avec toutefois une petite pincée de Belges et une once de Luxembourgeois.

Son nom de famille, apparemment bien simple, reste par contre une véritable énigme : porté par environ 150 foyers, le patronyme Royal peut venir des anciens mots « roe », désignant la roue, « roer », signifiant tourner ou encore s'enrouer, de « roier » rouire, de « roeiller » rouler, comme aussi du mot « roie » désignant le sillon, la limite, une mesure de terre, de « roié » signifiant rayé, ou encore de « roial » qui était une petite monnaie. On ne saurait toutefois éliminer notre adjectif « royal », à prendre ici comme sobriquet donné à un fonctionnaire royal (en duché lorrain ?) ou à un homme se donnant un air royal. Bien fort, en tous les cas, qui saurait affirmer...

Nicolas Sarkozy

Il est à 50 % hongrois, pour être issu d'une vieille famille de ce pays, dont le patronyme avait initialement dénommé l'homme originaire du « Sarkoz », désignant une région marécageuse située entre les cours d'eau. Anoblie dès 1628 par l'empereur d'Autriche, elle porte un blason orné d'un loup, armé d'un cimeterre - image très représentative du contexte guerrier de l'époque. Au fil des siècles, elle ajoutera à son nom celui de son domaine de Nagy-Bocsa, pour devenir officiellement Sarkozy de Nagy-Bocsa (prononcer Chakeuzy de Nailly-Botcha).

Par sa mère, née Andrée Mallah, Nicolas Sarkozy est à 25 % issu de «Juifs de Grèce», par son grand-père Bénédict Mallah, natif de Salonique et établi à Paris comme urologue-vénérologue, et à 25 % français, par sa grand-mère. Cette dernière, née Adèle Bouvier, était la fille d'un grainetier-épicier lyonnais, originaire de Sermerieu, dans l'Isère, et d'une savoyarde, originaire du village de Traize, situé entre le lac du Bourget et la montagne de l'Epine.

Une généalogie d'autant plus européenne que sa femme, Cécila Ciganer-Albeniz, avait un père né en Roumanie et d'origine russe et une grand-mère belge, tout en étant l'arrière petite-fille du célèbre compositeur espagnol Isaac Albeniz.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.