Tandis qu’elle venait d’atterrir à Seattle pour exercer en tant que jeune fille au pair, une étudiante française a été soupçonnée d’immigration et aussitôt envoyée dans un centre de détention.

Laure ne s’attendait sans doute pas à vivre un tel cauchemar. Cette étudiante de 19 ans, originaire de l’Oise, avait en effet prévu de partir un mois à Seattle en tant que jeune fille au pair. Mais ce projet a en réalité pris fin… à sa descente d’avion. Prise pour une immigrante illégale, la jeune Française a immédiatement été interpellée par les douaniers de l’aéroport, avant d’être incarcérée à la prison de Seattle, comme le rapporte France Info.

Laure avait pourtant trouvé, grâce à une amie américaine rencontrée à la faculté de la Sorbonne, une famille d’accueil idéale. Il était ainsi convenu que l’étudiante garderait quotidiennement le petit Joey, 9 ans, et qu’en contrepartie, elle serait nourrie et logée par les parents de ce dernier. Un arrangement plutôt équitable et fréquent dans le milieu étudiant qui n’a, pourtant, pas convaincu les services américains de l’immigration.

Menottée et sous escorte jusqu’à la prison

En effet, dès son arrivée à l’aéroport et après une fouille au corps, la jeune Française a été emmenée de force dans les bureaux de police. Après un interrogatoire de près de neuf heures, un agent lui a annoncé qu’elle n’avait pas su apporter les preuves nécessaires permettant de la disculper. C’est donc menottée et sous escorte que l’étudiante a dû procéder à des examens médicaux, incluant entre autre un test de grossesse et une radio des poumons, avant d’être placée… en détention.

Publicité
Au lendemain de cette incroyable péripétie, Laure a été contrainte de reprendre un avion en direction de Paris, sans avoir pu obtenir la moindre explication. Par ailleurs, la jeune femme se souvient avoir signé des papiers administratifs, expliquant qu’elle devait rembourser le prix de sa tenue de prison en cas de séjour prolongé. De quoi avoir la chair de poule.

Vidéo sur le même thème - Pour Manuel Valls, l'immigration doit être "régulée et organisée"

mots-clés : Etats-unis

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité