Laurent Fabius s'est decrédibilisé sur un sujet très sérieux ce mercredi matin. En se fendant d'un tweet dont la syntaxe et la ponctuation étaient maladroites, il n'est pas passé inaperçu auprès des internautes.
© AFPAFP

Ce mercredi matin, Laurent Fabius était invité sur l'émission Europe1 matin présentée par Thomas Sotto. Quelques heures après son intervention, ce dernier a voulu rappeler, sur Twitter, une phrase qu'il avait prononcée. Oui mais voilà, l'art de la syntaxe semble avoir momentanément échappé au ministre des Affaires étragères, a souligné le 20 Minutes. Ce dernier s'est en effet fendu d'un tweet, pour le moins étrange au vue de ses fonctions, disant : "Ce califat de la terreur et de la haine doit être neutralisé, les femmes violées, les journalistes décapités". Malheureusement pour lui, ce manque de maîtrise n'a pas échappé aux internautes.

Des mots dans le désordre ou des virgules mal placées peuvent effectivement faire beaucoup de dégâts comme le démontre aussi la très célèbre phrase : "il faut manger les enfants!" Dire qu'il aurait suffi au ministre d'écrire : "Femmes violées, journalistes assassinés : ce califat de la terreur doit être neutralisé", pour avoir la paix...

A lire aussi :Laurent Fabius : "quand il y a des gens qui crèvent, il faut revenir de vacances"

Réaction rapide Toutefois, s'il y a bien une chose que l'on ne puisse pas lui reprocher, c'est son temps de réaction. Au vue des commentaires moqueurs, parfois abasourdis, Laurent Fabius a dû en effet très vite se reprendre. "Il fallait bien sûr comprendre que le califat de la terreur doit être neutralisé pour que les exactions cessent", s'est-il corrigé dans un second tweet.

Vidéo sur le même thème : Fabius: l'Etat islamique est "une menace pour le monde

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !