Selon la théorie surprenante d'Angelo Paratico, un romancier italien, Mona Lisa serait en réalité d'origine chinoise et accessoirement la mère de Léonard de Vinci.
CC Wikipédia

C’est une information qui a fait beaucoup rire le web chinois ce mercredi. Angelo Paratico, un romancier soi-disant historien a accordé une interview au South China Morning Post à qui il affirme que Mona Lisa, la célèbre femme qui se cache derrière la Joconde, serait en fait une ancienne esclave chinoise devenue la mère de Léonard de Vinci, rapporte l’AFP.

L’homme, d’origine italienne mais installé à Hong Kong, explique au journal avoir passé deux années à collecter les preuves de ce qu’il avance. Selon lui, Mona Lisa était en réalité une esclave orientale répondant au nom de "Caterina" qui travaillait pour un ami du père du génie de la Renaissance.

Un sourir "typiquement chinois"

Angelo Paratico s’est dit "sûr jusqu’à un certain point" de sa théorie. Au quotidien de Hong Kong, il a précisé que le paysage derrière Mona Lisa était chinois, de la même manière que "son visage ressemble lui-même à celui d’une Chinoise".

L’hypothèse du romancier a connu un certain succès en Chine, le sujet ayant déjà été consulté plus de quatre millions de fois sur Internet. Par ailleurs, plus de 160 000 commentaires ont déjà été publiés dans la même veine que celui-ci : "Je comprends enfin pourquoi son sourire est aussi énigmatique et insondable. Il est typiquement chinois", a tenté d'expliquer un internaute chinois amusé.

Vidéo sur le même thème - Et si "La Joconde" était chinoise ? 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : "La cougar, rentre chez toi !" : Brigitte Macron huée par les Gilets jaunes