Alors qu'il se trouvait en Égypte en début de semaine, Jean-Yves Le Drian en a profité pour se laisser photographier en souvenir de ce voyage. Le moins qu'on puisse dire c'est que le cliché est imparfait. 

En déplacement au Caire pour signer le contrat d'exportation du Rafale, Jean-Yves Le Drian a laissé parler le touriste qui sommeille en lui. Le ministre de la Défense a posé devant les pyramides de Gizeh en souhaitant jouer sur la perspective. Problème : le résultat est complètement raté.

Un léger problème de perspective

Jean-Yves Le Drian a un problème de perspective. Pas de double sens ici, simplement un mauvais calcul du ministre socialiste. S'il s'était d'abord rendu au Caire pour signer le premier contrat d'exportation du Rafale avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, le chef des armées françaises s'est ensuite laissé tenter par un peu de tourisme. Arrivé sur le site de Gizeh, le ministre qui était d'ailleurs "émerveillé par les Pyramides", comme le rapporte FranceTv, s'est laissé photographier dans une position assez risible.

En voilà une belle carte postale

Publicité
Mais si ! Vous savez, cette fâcheuse tendance qu'ont les touristes à tenter de jouer avec la perspective en "portant" la tour de Pise. Ministre d'un gouvernement "normal", Jean-Yves Le Drian a fait de même avec les pyramides de Gizeh, mais s'est planté dans ses calculs. L'effet est donc complètement inexistant, pour le bonheur de nos yeux. Merci à Martin Bureau, le photographe de l'AFP à qui on doit ce cliché (très) drôle. D'ailleurs, des Rafale pourraient être vendus en Inde, l'occasion pour notre ministre de se rattraper en "posant" le doigt sur le Taj Mahal.

Vidéo sur le même thème - Vente de Rafale : après l'Egypte, l'Inde ? 

mots-clés : Rafale, Egypte, Photo

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité