Insolites, drôles, incroyables….Planet.fr revient sur les faits divers qui ont marqué cette semaine. Découvrez ainsi l'histoire d'un maire qui roulait  à 150km/h pour faire sécher sa voiture, celle d'un entrepreneur chinois qui a acheté le chien le plus cher du monde, ou encore celle de l'étudiant qui a cassé une statue antique en voulant prendre un selfie.
Illustration

Un maire sèche sa voiture en roulant à 150km/h

Certains roulent vite pour le frisson, d’autres pour faire sécher leurs voitures. Jean-Louis Hennon, le maire de Courcelles-Epayelles (Oise), se situe visiblement dans cette seconde catégorie. En rentrant d’une station de lavage-auto, l’élu a été flashé à plus de 150 k/h sur une route où la vitesse est limitée à 90 km/h. Lorsque les gendarmes lui ont demandé pourquoi est-ce qu’il roulait si vite, le candidat à sa succession aux prochaines municipales leur a répondu qu’il voulait faire sécher sa voiture. Il a tout de même admis tout de même que "ça peut paraitre bizarre mais que l’excuse est sincère".

Un chien en or Mastiff

Un énorme Mastiff tibétain a récemment été vendu en Chine pour la somme de 1,4 million d’euros. C’est un riche promoteur immobilier qui s’est offert ce superbe chien, longtemps apprécié des bergers nomades pour la chasse en Asie centrale. L’animal est âgé d’un an seulement et pèse déjà 90 kilos. Souvent comparés à des lions en raison de leur crinière aux tons noir et roux, ces chiens sont très prisés par les Chinois fortunés. En effet, ceux-ci sont en quelque sorte un symbole de leur statut social.

L’université Paris Dauphine crée une nouvelle formation afin de devenir croque-mort

Des décès, il y en a et il y en aura tout le temps. Si l’on suit cette logique, le secteur du funéraire est peut être le seul qui ne connaitra jamais la crise. L’université Paris Dauphine a donc tout bonnement décidé de créer le diplôme du parfait croque-mort. Au programme de la filière d’études il y aura : des cours de marketing, du droit du travail, du contrôle de gestion, de la comptabilité, de la fiscalité etc. Les cours seront aussi agrémentés de visites au père Lachaise afin de montrer aux étudiants tout ce qui touche au domaine du rituel. Aux dires du grand réseau de pompes funéraires (le Choix Funéraire) qui a lancé l’idée de cette filière, une telle formation deviendra rapidement indispensable pour les étudiants qui veulent se distinguer sur ce "marché ultra-concurrentiel".

Une statue antique victime d’un selfie

Mardi 18 mars, lors d’une visite de l’académie des Beaux-arts de Milan, un étudiant italien a voulu se prendre en photo lui-même au côté d’une statue antique. Il a alors malencontreusement brisé la jambe gauche du "satyre saoul", une statue greco-romaine. Une fois le ridicule de la scène digéré, le jeune homme a été rassuré d’apprendre que cette représentation était en réalité factice (elle datait du XIXème siècle) et que l’originale se trouve actuellement dans un musé allemand.

Vidéo sur le même thème : Il éternue dans son trombone en plein concert

Vidéo : Il éternue dans son trombone en plein concert

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.