Comme chaque citoyen, Audrey, jeune saisonnière de Sallanches (Haute-Savoie), est récemment passée par la case impôts. Seulement, elle a réglé sa dette à l'Etat de façon... quelque peu originale.
© Getty Images (illustration)

"On n'est pas des tiroirs-caisses !" Ce mardi, Audrey, une saisonnière âgée de 28 ans qui exerce à Sallanches (Haute-Savoie), a fait rire jaune les services du Trésor Public. En effet, alors qu'elle venait s'acquitter de ses derniers 207 euros d'impôts, la jeune femme a décidé de payer son dû... exclusivement en cents, a rapporté l'AFP. Un "buzz rigolo" selon celle qui, au travers de son geste, a souhaité dénoncer l'importance de la pression fiscale.

30 kilos de pièces "jaunes"Actuellement au chômage, célibataire et sans enfant, Audrey devait régler une somme totale de 1107 euros d'impôt sur le revenu à la mi-septembre pour un salaire moyen de 1400 euros nets perçu en 2013. "Pour payer mes impôts en temps et en heure, j'ai dû vendre ma voiture", a-t-elle par ailleurs confié dans les colonnes du Dauphiné Libéré. La somme réunie, la jeune femme a toutefois été contrainte de payer son dû en plusieurs fois, les dépôts supérieurs à 300 euros étant impossibles. Alors, pour "protester" contre cette méthode, c'est avec des pièces de 1, 2 et 5 cents qu'elle s'est acquittée de son dernier paiement. Soit un total de 207 euros réglés... avec 30 kilos de pièces "jaunes" !

A lire aussi :Manuel Valls évoque la suppression de "la première tranche de l’impôt sur le revenu"

Une lettre ouverte au chef de l'EtatLa jeune femme ne s'est pas arrêtée là. En effet, elle a tenu à informer Michel Sapin, ministre des Finances, et François Hollande de son sentiment d'être "rackettée sans cesse par l’Etat" dans une lettre ouverte. "Je proteste contre les hausses des taxes, des impôts (...) contre cette administration qui nous prend pour des cons, et tout simplement parce que je suis Française et que j'aime râler!", y a-t-elle écrit, a relayé l'agence de presse.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.