Le site de l'enseigne de bricolage et de décoration a vu son moteur de recherche victime de "malveillances", mercredi matin. Les mots recherchés étaient, entre autres, associés à des insultes. Les internautes ont partagé sur Twitter leurs meilleures recherches.
EN IMAGES Castorama : le site devient fou et fait le buzz