©Search Creative Commons/Wikimedia
Incroyables, mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué l'actualité cette semaine.
Sommaire

Chine : il vend sa fille de 18 jours pour un iPhone et une moto

Un Chinois de 19 ans, habitant à Tong’an, dans le sud-ouest de la Chine, a vendu sa petite fille de 18 jours pour 3 200 euros afin de s’acheter un iPhone et une moto, sans en parler à la mère du bébé.

En cherchant sur la toile, le 1er mars, il a trouvé un acheteur qui voulait offrir la fillette à sa sœur, révèlent les médias locaux.

Son enfant étant née d’une grossesse non désirée, la mère a décidé de refaire sa vie dans une autre ville où la police l’a arrêtée.

Pour elle, la démarche semblait normale : "J’ai moi-même été adoptée, et plusieurs personnes de mon village ont toujours envoyé leurs enfants dans d’autres familles le temps de leur éducation. Je ne savais vraiment pas que cela était illégal".

La jeune fille, également âgée de 19 ans, a écopé de deux ans et demi de prison avec sursis et le père a été condamné à trois ans de prison ferme.

L’enfant, quant à lui, a été retrouvé chez la sœur de l’acheteur. Les autorités hésitent à la placer dans une nouvelle famille ou la laisser chez la sœur.

Un manchot parcourt 8 000 km chaque année pour retrouver son sauveur

Depuis 5 ans, DinDim, un manchot de Magellan, parcourt 8 000 kilomètres pour retrouver l’homme qui l’a sauvé. João Pereira de Souza, 71 ans et retraité a sauvé le petit animal le 20 mars 2011. Il est couvert de pétrole et s’était échoué sur une plage proche de lui.

"Je lui ai donné un peu d'eau et il est revenu vers la plage. Donc, je lui ai donné trois sardines et voilà : il ne m'a jamais quitté", expliquait-il auWall Street Journal

Depuis, le manchot lui rend visite chaque année. Il nage 8 000 kilomètres, du sud de l'Argentine jusqu'à une île au large de Rio de Janeiro, et retrouve son sauveur pour passer environ sept mois à ses côtés.

Le "délinquant mannequin", Jeremy Meeks sort de prison et devient… top-model

Jeremy Meeks a fait des émules en juin dernier, lorsqu’un commissariat de Californie a publié sur sa page facebook une photo du détenu. Surnommé le "délinquant mannequin", il avait été arrêté pour des braquages à main armée en Californie et condamné à 27 mois de prison. Il a finalement bénéficié d’une libération anticipée

Père de trois enfants, il a décidé d’arrêter les faux pas et de s’intéresser au mannequinat. Un milieu dans lequel il peut aujourd’hui rentrer sans problème puisqu’il a signé un contrat avec une agence de mannequins, selon ABC News. Il aspirerait même à faire des films.