Les épreuves du Baccalauréat ont commencé pour les quelque 700.000 terminales... et la triche est peut-être de la partie ! De l'antisèche au coup d'œil sur la copie du voisin, de nouvelles pratiques plus high-tech sont également utilisées. Tour d'horizon.
Baccalauréat : les nouvelles techniques de triche©CC
Sommaire

Les surveillants sont sur le pied de guerre, les Ducobus sont, quant à eux, fins prêts. Le baccalauréat 2014 a débuté lundi pour 700.000 élèves de terminale. Ces derniers seront ensuite suivis des élèves de première, qui passeront dans quelques jours l’épreuve de Français. L’occasion de faire le tour des techniques de triche qui pourraient être utilisées cette année.

L’antisèche n’a pas une ride

Le bout de papier avec une formule mathématique ou une définition a toujours la cote. Et pour cause, cette dernière est utilisée dans 30% des cas de triches répertoriées par le ministère de l'Éducation national et comme le rapporte l'AFP. Certains sont très imaginatifs en cachant leurs antisèches dans leurs "baggy", un jean très large. Une fois le sujet en main, il suffit d’aller aux toilettes pour jeter un œil et faire le point.

L’autre technique à la mode est de les coller sur la semelle de la chaussure, croiser les jambes et regarder. Inconvénient de taille, pour cette méthode : il faut faire attention à l’endroit où la personne marche, car une antisèche trempée ou recouverte de terre n’est pas idéal.

Le coup d’œil sur la copie du voisin, toujours aussi furtif

Un louchement rapide pour voir ce que met le voisin et se rassurer est toujours de mise tout comme les messes basses pour une petite question pendant que le surveillant a le dos tourné.

Mais attention, la triche évolue avec son temps devenant ainsi de plus en plus "High-Tech".

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.