Sur les ondes de RTL ce matin, Berard Cazeneuve a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait décrété pour une "soixantaine de communes".
© AFPAFP

Ce mardi 30 septembre, Météo France a maintenu la vigilance rouge dans l’Hérault et l’alerte orange dans l’Aude, le Gard et les Pyrénées-Orientales jusqu’à 17 heures.

[Mise à jour 10 heures : La vigilance a été rétrogradée dans la matinée à "orange" dans l'Hérault]

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce matin sur RTL qu’une "soixantaine de communes" seraient placées en état de catastrophe naturelle à l’issue du conseil des ministres mercredi. Ce dernier a également indiqué qu’il se rendrait dans la journée sur place pour constater les dégâts et rencontrer les "forces mobilisées".

Plus de 4000 personnes prises en charge dans la nuit

Dans la nuit de lundi à mardi, environ 4000 personnes ont été prises en charges en catastrophe en raison des pluies diluviennes. Des habitants de l’Hérault ont dû passer la nuit dans des gymnases et dans des établissements scolaires à cause des inondations. Selon la préfecture, 1800 personnes sont restées bloquées dans les gares héraultaises à cause de l’interruption du trafic ferroviaire.

Même si Météo France a fait savoir qu’il y aurait une "très nette accalmie dans les premières heures de la matinée", l’institut météorologique précise que d’autres orages sont attendus dans la journée. En outre, la vigilance rouge est maintenue dans l’Hérault en raison de "l’état de des sols" et le Lez, le fleuve qui traverse Montpellier est maintenu en vigilance rouge, crue inondations.

En vidéo sur le même thème : "J'ai connu mais ça, mais avec cette violence, jamais", déclare le maire de Montpellier

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !