Principe d’équité fiscale, le quotient familial permet aux familles françaises d’obtenir une réduction de leur impôt sur le revenu quel que soit leur salaire. Voici comment est calculée cette réduction d’impôt.

Qu’est-ce que le quotient familial ?

Instauré en France en 1945, le quotient familial est un procédé fiscal qui permet au contribuable de diviser son revenu imposable en un certain nombre de parts selon sa situation familiale et les personnes qu’il prend à sa charge avec son salaire ou ses autres revenus. En effet, chaque adulte équivaut à une part, chaque 1er et 2e enfant vaut à une demi-part, et chaque 3e enfant ainsi que tous les suivants valent une part. Le quotient familial répond à un principe d’équité fiscale et à la devise "à niveau de vie égal, taux d'imposition égal". Concrètement, l’administration fiscale considère qu’il n’est pas juste de taxer avec le même barème d’imposition le revenu d’une personne vivant seule et le revenu d’une personne chargée de famille. Cette dernière doit pouvoir profiter d’une réduction d’impôt sur ses revenus imposables (salaires, revenus locatifs, etc.).

Comment se calcule la réduction d’impôt liée au quotient familial ?

Publicité
Le quotient familial est calculé par l’administration pour chaque foyer fiscal. Sa formule de calcul est la suivante "Quotient familial = Revenu net imposable/nombre de parts fiscales" Ainsi, plus le nombre de parts fiscales d’un foyer fiscal est élevé et plus son quotient familial est bas. L’administration fiscale va ensuite regarder dans quelle tranche d’imposition le quotient familial se trouve et en déduire le taux marginal d'imposition du foyer fiscal. De ce fait, plus un foyer aura un nombre de parts fiscales important et plus son taux marginal d’imposition, et donc son impôt à payer, diminuera.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet