L'Etat pourrait mettre la main sur de l'argent qui vous est normalement dû. Il l'a d'ailleurs probablement déjà fait… Et cela n'a rien d'illégal. Explications.
Impôts : pourquoi, cette année encore, vous pourriez perdre 1 717 eurosIstock

Cette année encore, vous allez probablement perdre de l’argent à cause du fisc. Cela n’a rien à voir, à proprement parler, avec les sommes que vous devez logiquement à la Direction Générale des Finances Publiques et qui seront directement ponctionnées sur votre ou vos comptes. Il est ici question de tous les avantages fiscaux auxquels vous pouvez légitimement prétendre… Mais que vous avez tout simplement oubliés. En tout et pour tout, c’est donc au moins 1 717 euros de plus qui auraient dû filer vers votre poche, mais vont finalement rester bien au chaud dans celle de l’Etat. Et vous êtes loin d’être le seul concerné ! Loin s’en faut, en vérité.

Pour certains contribuables, rappelle Le Figaro, le mot oubli n’est pas adapté. Il peut aussi s’agir - c’est souvent le cas - d’ignorance. Après tout, le système fiscal français peut s’avérer particulièrement ardu à naviguer, soulignent nos confrères. "Les personnes qui ‘savent’ (ou celles qui sont conseillées) utilisent les bonnes cases pour déclarer et font des économies tandis que les autres - beaucoup plus nombreuses - laissent filer de l’argent et perdent du pouvoir d’achat", affirme en effet le cofondateur de TacoTax, Aldric Emié, qu’ils ont eu l’occasion d’interroger. Toujours est-il que cet argent demeure non réclamé… Et sommeille donc dans les caisses de l’Etat. 

Peut-on récupérer l’argent sur lequel le fisc s’est assis ?

Malheureusement, si vous n’avez pas pensé à déclarer vos revenus ainsi qu’il aurait fallu le faire cette année. Vous pouvez cependant rester vigilant pour les prochaines fois et ne pas vous faire avoir une seconde fois ! C’est pourquoi, rappelle L’Internaute, il importe de bien garder en tête la liste des niches fiscales qui sont le plus souvent oubliées.

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.