Le Figaro a révélé vendredi son classement 2017 des villes où les impôts locaux sont les plus et les moins élevés. Voici celles où les taux font grimper les factures. 

Il va peut-être falloir songer à déménager. Le Figaro a révélé vendredi son classement 2017 des villes où les impôts locaux sont les plus et les moins élevés, à partir de la dernière étude du Forum pour la gestion des villes. "Les taux de taxes d'habitation et foncière n'ont, en moyenne, été augmentés que de 0,1% cette année, après 1% en 2016 et 1,8% en 2015", précise le quotidien. 

Certaines villes appliquent tout de même des taux bien plus élevés que d'autres, comme par exemple Lille avec un taux de taxe d'habitation à 45,65% ou Grenoble avec une taxe foncière de 38,02%. Voici, dans le détail, celles où les taux de la taxe d'habitation et de la taxe foncière sont les plus hauts. 

Taxe d'habitation :

1 - Lille : 45,65%

2 - Marseille : 40,25%

3 - Nîmes : 40,10%

4 - Strasbourg : 36,65% 

5 - Rennes : 35,63% 

Taxe foncière : 

1 - Grenoble : 38,02%

2 - Angers : 35,16% 

3 - Nantes : 33,92%

4 - Montpellier : 31,35%

5 - Orléans : 31,09%

Publicité
D'autres villes s'en sortent au contraire beaucoup mieux. C'est ainsi Paris qui reste la ville où la taxe d'habitation est la moins élevées, avec un taux de 13,38%. Pour la taxe foncière, c'est du côté de Boulogne-Billancourt qu'il faudra se tourner avec un faible taux de 8,01%.  

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet