Ces intellectuels et économistes qui appellent à la ré-instauration de l'ISF

"Il faut bien prendre l'argent quelque part et nous ne pouvons pas faire l'économie d'une réforme fiscale. Selon moi, l'ISF n'aurait pas du être supprimé, dans un contexte d'augmentation mondiale des inégalités. S'il y a une possibilité de le rétablir, faisons-le", argumente en effet l'enseignante au MIT, décorée l'année passée, que le Journal du Dimanche a choisi d'interroger.

Comme Thomas Piketty, elle ne croit pas au discours du président de la République. Ce dernier y voit une façon d'affirmer que l'on "peut tout financer et personne n'aura besoin de payer, et certainement pas les plus riche", précise Capital. Et lui de rappeler les choix de l'Allemagne et du Japon à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Les deux pays vaincus avaient opté pour "un prélèvement exceptionnel sur les plus hauts patrimoines privées permettant de réduire très rapidement l'endettement public"...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.