Le nombre de parts fiscales, aussi appelé quotient familial, est déterminé en fonction de la situation de famille du contribuable et de nombre de personnes à charge. Un élément déterminant pour le calcul de l'impôt.
©iStockIstock

Le quotient familial, c’est quoi ?

Le quotient familial désigne le nombre de parts dont un foyer fiscal bénéficie. Le revenu imposable du foyer, comprenant notamment les salaires, sera ensuite divisé par le nombre de parts afin de permettre de calculer le montant de l'impôt sur le revenu dont doit s'acquitter le foyer. L'objectif de ce dispositif est de réduire les dépenses des familles vivant avec des personnes à charge.

Les particularités du quotient familial

Dans la grande majorité des cas, les deux premières personnes qui sont fiscalement à la charge du contribuable vont chacune offrir une demi-part supplémentaire. À partir de la troisième personne à charge, le quotient familial augmentera d'une part entière. Le quotient familial dépend toutefois de deux éléments :

Publicité
Publicité

- la situation de famille du contribuable (célibataire, veuf, divorcé, etc.)

- le nombre de personnes à charge

Calculer son quotient familial

Pour calculer son quotient familial, il faut tout d'abord tenir compte de sa situation. À partir de là, il faudra ajouter une part ou une demi-part pour chaque personne à charge. Exemple :

Publicité

- Un couple marié ou pacsé dispose de 2 parts. Il faudra ajouter 0,5 part pour les deux premières personnes à charge, puis une part entière par la suite.

- Un célibataire ou un divorcé dispose d'une part. Il aura une part supplémentaire pour la première personne à charge, 0,5 pour la seconde puis une part par la suite.

- Un concubin dispose d'une part, à laquelle s'ajoute 0,5 part pour les deux premières personnes à charge, puis une part entière.