Si certaines dépenses ouvrent droit à des réductions et crédits d'impôt, leur plafond est imité depuis 2013. A combien se monte-t-il ? Existe-t-il des exceptions ? Le point.
Impôts : combien pouvez-vous vraiment économiser ?IllustrationIstock
Sommaire

Salariés à domicile, garde d’enfants, Pinel… Les niches fiscales sont nombreuses et peuvent vous permettre de réduire rapidement vos impôts, si vous prenez le temps de bien lister l’ensemble de vos dépenses. Car, comme nous le confiait récemment Aldric Emié, co-fondateur de Tacotax, site d'assistance et d'optimisation fiscale pour les particuliers, "chaque année, des niches fiscales non déclarées font perdre 1 650 euros en moyenne aux ménages français".

Le premier réflexe à avoir est de s’assurer de la marge dont vous disposez, puisque 2013, un plafond fixe pour les niches fiscales a été instauré. Il est donc en principe impossible d’alléger l’impôt sur vos revenus de plus de 10 000 euros en réunissant des réductions et des crédits d’impôt.

"Il faut d’abord calculer aussi précisément que possible son impôt en estimant ses revenus et ses charges, puis recenser toutes les dépenses déjà engagées dans l’année qui ouvrent droit à un avantage fiscal et entament ces 10.000 euros", explique dans les colonnes du Figaro Sébastien Coiffard, ingénieur patrimonial de Bred Banque privée.

Optimisation fiscale : un plafond vite atteint

Les 10 000 euros peuvent très vite être atteints, si vous employez par exemple des salariés à domicile, ou si vous défiscalisez vos investissements locatifs de type Scellier, Duflot ou Pinel. Les fonds d’investissement de proximité, les fonds communs de placements dans l’innovation ou les SCPI Pinel sont aussi soumis au plafonnement. Seuls les investissements en loi Malraux pour la restauration d’immeubles y échappent.

Quels sont factures qui y échappent ?

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.