Tout devra être déclaré ! A partir de cette année, l'ensemble de vos revenus issus des plateformes en ligne devront apparaître sur votre déclaration. Mieux vaut ne pas gruger.
IllustrationIstock

Airbnb, Le Bon Coin, Blablacar, eBay, Vivastreet… Nombreux sont ceux qui utilisent ces sites pour arrondir leurs fins de mois, payer des trajets ou des locations moins chers, ou encore pour renouveler leur garde robe et leur intérieur, tout en faisant profiter les autres. Jusqu’à présent, cet argent de poche en provenance des petites annonces, n’était pas soumis à l’impôt. Certains ont profité de cet avantage, et ont créé sur ces plateformes, un véritable business.

Afin d’encadrer ces activités annexes, de nouvelles obligations sont apparues. A partir de cette année, il ne sera donc plus possible de tirer profit de ces multiples sites, sans déclarer les transactions. Chaque année, vous devrez fournir un document récapitulant le montant de chaque opération, ainsi que des informations sur vos éventuelles obligations fiscales et sociales, rapporte le site d’information DNA.

Pas la peine de tenter de les minimiser, puisque les plateformes ont dorénavant la responsabilité de déclarer vos revenus aux services fiscaux.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : Impôts directs : 25% d'augmentation en 7 ans

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.