Certains contribuables ont récemment eu droit à un versement de la part du fisc. Vous pensiez aussi en profiter mais cela n'a pas été le cas ? Voilà ce qu'il faut retenir.
Impôts : ce qu'il faut faire si vous pensiez recevoir l'acompte du fisc et que ce n'est finalement pas le casIstock

En tout et pour tout, 8,5 millions de foyers fiscaux sont concernés. Ils ont donc touché, ou devraient le faire incessamment sous peu, une somme gracieusement versée par l'administration fiscale. Le virement, sobrement intitulé "AvanceCredimpot" provient de la DGFiP Finances  publiques et représente en moyenne 640 euros. Naturellement, le montant exact est susceptible de changer drastiquement d'un contribuable à l'autre, puisqu'il est intégralement fonction des dépenses éligibles aux crédits et réductions d'impôts engagées en 2020. Ce décalage, qu'a déjà expliqué Planet, est engendré par l'entrée en vigueur du prélèvement à la source.

Hélas pour vous, vous ne faites peut-être pas partie des Françaises et des Français à qui le fisc a versé son acompte. Ce n'est peut-être pas une mauvaise chose puisque s'il était indu, il vous aurait fallu le rembourser dans quelques mois. Cependant, si vous l'attendiez, la situation peut s'avérer plus contraignante ! Mais il y a certainement matière à l'expliquer. 

Impôts : pourquoi n'avez-vous pas reçu le virement du fisc ?

Trois pistes peuvent peut-être expliquer la raison pour laquelle l'acompte de l'administration fiscale se fait attendre, indique le journal spécialisé MoneyVox. Tout d'abord, il est possible que le virement ne soit simplement pas encore arrivé. Il a été réalisé le vendredi 15 janvier et des délais bancaires sont possibles.

Ensuite, il importe de se rappeler que cette avance ne concerne que certains types de crédits d'impôts et certaines réductions seulement. Assurez-vous bien que les démarches entreprises de votre côté correspondent aux critères retenus par l'administration (cotisations versées aux syndicats, dons aux associations reconnues d'utilité publique, frais de garde de jeunes enfants, emploi à domicile, dépenses afférente à la dépendance, investissements locatifs mais aussi période concernée par les dispositifs évoqués, etc). Cette dernière en fait la liste sur le site des impôts.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.