Impôts : quelle limite pour l'exonération ?

Du changement… Mais pas trop non plus. Comme l’explique Le Monde, les allocations versées en 2020 par les employeurs au titre du travail à domicile vont être exonérées d’impôt sur le revenu, ce qui est déjà le cas en pratique. L’exonération n’est pas plafonnée si le remboursement de frais se fait sur présentation de factures, mais pour "faciliter les démarches des contribuables, des modalités particulières sont définies pour les allocations forfaitaires".

En clair, vos allocations forfaitaires seront exonérées dans la limite de 2,50€ par jour maximum, soit 50€ par mois et 550€ au maximum pour l’année. Une bonne nouvelle à nuancer, puisque Bercy a précisé dès le début du mois de mars que "les frais courants généralement nécessités par l’exercice de la profession, qui comprennent notamment les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail et les frais de restaurations" ne seront pas concernés par cette exonération. Faut-il donc attendre un impact significatif sur ses impôts ?

A la proche de la retraite ? Faites le point de votre situation avec nos formateurs

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.