Si le gouvernement français a assuré qu'il n'y aurait pas d'augmentation d'impôts, la promesse semble difficile à tenir sur le moyen terme. La dette Covid est colossale et certains pays commencent à instaurer de nouvelles mesures fiscales…
Impôt Covid : les hausses ont commencéIllustrationIstock

Préparer l’après pandémie. C’est ce que s’efforce de faire les gouvernements du monde entier. S’ils ont dépensé plusieurs centaines de milliards pour protéger les emplois et venir en aide aux entreprises, les États doivent aussi penser au remboursement de la gigantesque dette Covid. Le Royaume-Uni s’y attèle dès à présent.

"Une fois sur le chemin du rétablissement économique, il nous faudra commencer à réparer les finances publique", a déclaré ce mercredi 3 mars 2021 le ministre britannique des Finances, Rishi Sunak, en présentant aux députés le nouveau budget du Royaume-Uni. D’un côté, il a promis d’"utiliser toute la puissance de feu budgétaire pour protéger les emplois et les moyens de subsistance de la population" mais de l’autre, il a annoncé des hausses d'impôts pour préparer l'après-Covid-19.

Impôt Covid : le plan de la Grande-Bretagne

Pour soutenir l’activité économique, le gouvernement a dépensé 280 milliards de livres. Le PIB s’est, lui, effondré de 9,9%, et la dette s'est alourdie de 316 milliards de livres pour atteindre 2 115 milliards. Soit 98 % du PIB, du jamais vu sur les 60 dernières années, rapporte le quotidien Les Échos.

Si le taux d’inflation et les taux d’intérêt "grimpaient tous les deux de 1 %, cela coûterait à l'État 25 milliards de livres", a alerté Rishi Sunak. Ainsi, pour élever l'impôt sur le revenu sans rompre sa promesse de ne pas en augmenter le taux, le ministre entend geler de 2022 à 2026 les seuils de revenus à partir desquels cet impôt est dû (12 500 livres pour le taux de base à 20%, et 50 000 livres pour la tranche supérieure, taxée à 40 %). Cela permettrait de rapporter 6 milliards de livres par an (5 milliards pour la première tranche et 1 milliard pour la deuxième).

Via la progression des salaires, le procédé fera supporter l'impôt à 800 000 Britanniques jusqu’ici exonérés. 800 000 autres passeront alors de la première à la seconde tranche.

L’impôt sur les sociétés (IS) devrait aussi augmenter…

Profitez d'un mois offert et accéder à des milliers de livres en ligne, jeux en ligne et cours en ligne !

Vidéo : Impôt sur le revenu : voici les gains des ménages en 2020 selon les profils

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.