Marine Le Pen propose désormais d'exonérer d'impôt sur le revenu les jeunes de moins de trente ans. Une réforme qui ne convainc pas l'économiste Alexandre Delaigue. Explications.
Exonérer d'impôts les jeunes de moins de 30 ans : "une simple réforme slogan"Istock
Sommaire

Alexandre Delaigue est professeur agrégé d'économie-gestion à l'économie de Lille 1. Il a aussi enseigné à l'académie militaire de Saint-Cyr Coetquidan et est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Sexe, drogue... et économie: Pas de sujet tabou pour les économistes (2013).

Planet : En campagne pour l’Elysée, Marine Le Pen cherche désormais à s’adresser aux jeunes électeurs, informe Le Figaro. C’est pourquoi elle propose désormais une exonération totale d’impôt sur le revenu pour toutes les Françaises et tous les Français de moins de trente ans ; ainsi que d’impôt sur la société pour celles et ceux souhaitant lancer leur entreprise à cet âge-là. Il s’agit, selon elle, de rendre le pays de nouveau attractif. Une telle mesure vous semble-t-elle pertinente ?

Alexandre Delaigue : Très honnêtement, la réforme que propose Marine Le Pen a surtout une portée symbolique. C’est le genre de décision politique dont l’impact réel n’apparaît pas particulièrement notable, ce qui n’a rien d’étonnant au vu de ce que cela coûterait à l’Etat. Rappelons en effet que de nombreux dispositifs fiscaux visant à aider les jeunes à créer leurs entreprises existent déjà et que ces dernières ne démarrent pas réalisant des gains particulièrement importants. En outre, quatre sociétés nouvellement créées sur cinq ferment rapidement à l’issue de l’ouverture. Dès lors, il ne reste plus grand chose à taxer.

Il en va de même pour les jeunes entrepreneurs comme les jeunes travailleurs, directement visés par cette proposition de réforme. Les bénéfices qu’ils dégagent ne sont pas particulièrement importants - on ne devient pas patron de LVMH l’année de son entrée sur le marché du travail ! - et près d’une moitié des contribuables ne sont de toute façon pas assujettis à l’impôt sur le revenu. 

Impôts : exonérer les contribuables de moins de trente ans ne coûterait presque rien

N’oublions pas que ce dernier est loin de représenter la part la plus conséquente des recettes des finances publiques. En France, ce sont la TVA et les cotisations sociales qui pèsent véritablement. L’impôt sur le revenu et l’impôt sur les sociétés monopolisent beaucoup les conversations, mais sont moins indispensables à la bonne tenue des comptes de l’Etat. C’est donc une mesure purement symbolique, tant en termes de fiscalité réelle que d’efficacité au regard de l’objectif affiché.

Je doute en effet que l’exonération des jeunes de moins de trente ans que propose Marine Le Pen puisse engendrer une quelconque attractivité, compte tenu des éléments précédemment évoqués. Tout au plus pourrait-elle créer une niche fiscale de plus…

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.