Avez-vous pris en compte la fiscalité locale lors de la réalisation de votre projet immobilier ? D'après une étude de Meilleurtaux, la taxe foncière pèse en moyenne un mois de crédit supplémentaire chaque année, dans les 20 plus grandes villes françaises.
Crédit immobilier : le lourd poids de la taxe foncière sur votre budgetIllustrationIstock

Un impôt à ne pas négliger avant tout projet d’achat immobilier : la taxe foncière. Vous souhaitez devenir propriétaire et prévoyez de contracter un crédit immobilier ? Avez-vous pensé à évaluer et inclure le montant de cette fiscalité locale dans votre budget prévisionnel ?

Si la taxe d’habitation sera supprimée pour 80% des foyers dès cet automne et d’ici 2023 pour l’ensemble des Français, ce n’est pas le cas de la taxe foncière, qui, elle, a fortement augmenté ces dernières années.

D’après un rapport de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) édité en 2019, elle a bondi de 34,71% entre 2008 et 2018. Soit 3,5 fois l’inflation au cours de la même période, pointe Capital.

Ce mercredi 29 juillet, le courtier en ligne Meilleurtaux a publié une étude déconcertante sur le sujet.

Taxe foncière : elle équivaut à un mois de crédit supplémentaire

Le spécialiste en prêt immobilier et rachat de crédit s’est penché sur le poids de cet impôt local lors d’un achat immobilier. "C'est la version négative du 13ème mois, indique Maël Bernier, porte-parole du courtier. En effet, elle équivaut en moyenne, dans les 20 grandes villes de France observées, à 1,1 mois de crédit supplémentaire tous les ans. C'est pour cela qu'il est important pour le particulier de considérer ce poste de dépense dans son budget, d'autant plus que les disparités entre les différentes villes peuvent être très importantes."

Elle peut même représenter deux mensualités à certains endroits. Votre ville en fait-elle partie ?

Obtenez le guide pour investir dans l'immobilier et réduire vos impôts jusqu'à 6000€ !

Vidéo : Comment s'opère le calcul de vos impôts locaux ?