Le gouvernement français a mis en place toute une série de nouveaux régimes fiscaux. Parmi ceux-ci, la suppression de la déclaration de l’ISF et son remplacement par l’IFI, l’Impôt sur la Fortune Immobilière. Vous étiez assujetti à l’ISF ? Découvrez quels capitaux mobiliers vous êtes aujourd’hui tenu de déclarer.

La déclaration de l’ISF remplacée par l’IFI

Dans votre ancienne déclaration de l’ISF, vous étiez invité à déclarer l’ensemble de vos placements financiers, l’ensemble de vos produits d’épargne ainsi que l’ensemble de vos capitaux immobiliers. Avec les nouveaux régimes fiscaux mis en œuvre par le gouvernement français, seules les valeurs immobilières doivent désormais être déclarées au titre de l’IFI. Autrement dit, les capitaux mobiliers ont été tout simplement retirés de l’assiette de l’ISF.

Quelles sont les caractéristiques de l’IFI ?

Publicité
Comme pour l’Impôt de Solidarité sur la Fortune, l’Impôt sur la Fortune Immobilière comporte un seuil d’entrée fixé à 1,3 million d’euros de patrimoine immobilier taxable, et six tranches d’imposition. L’abattement de 30 % sur la résidence principale ainsi que le plafonnement de l’impôt sont également maintenus. Les biens à déclarer à l’IFI se résument en revanche aux biens immobiliers et aux parts de SCI, SCPI ou OPCI. Les œuvres d’art, les voitures, les bateaux, les assurances-vie, les PEA ou encore les OPCVM traditionnels sont désormais exclus de la déclaration d’Impôt sur la Fortune Immobilière.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet