Prélèvement à la source et CSG non déductible : une prise de conscience récente

Insoupçonnée, elle est à présent dévoilée.Et les retraités, première catégorie de contribuables à basculer au prélèvement à la source en 2019, ont pu s’en rendre compte en ce début d’année. Les anciens actifs du privé affiliés aux régimes complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous salariés) ont en effet pu détecter, en recevant leur pension, qu'ils payaient l'Impôt sur le revenu sur un montant supérieur à leur pension nette.

Publicité
Publicité

Tout comme les salariés, une partie de leur ponction mensuelle au titre de la CSG est en effet imposée. Plus en détail, cette CSG dite non déductible se monte à 2,4 points (2,9 points avec la CRDS) sur 8,3%, pour les retraités à taux plein considérés comme aisés.

Notons toutefois que la hausse de 1,7 point appliquée depuis janvier 2018 et mise en place par Emmanuel Macron, est totalement déductible.

En vidéo : Impôts : cette escroquerie peut vider votre compte en banque