"Cela sera une réalité dès l'année prochaine." Dans son allocution, qui devait initialement être diffusée lundi soir, Emmanuel Macron prévoyait d'annoncer l'allègement de l'impôt sur le revenu pour une partie des ménages.

La réponse au besoin de justice fiscale a-t-elle été trouvée ? Il semblerait que oui, du moins en partie. Si Emmanuel Macron n’entend pas revenir sur l’ISF, il se résout toutefois à réduire l’impôt sur le revenu des classes moyennes. Cette annonce, qui devait être faite pendant l’allocution du chef de l’Etat ce lundi 15 avril au soir, a été reportée à la suite du grave incendie qu’a subi Notre-Dame-de-Paris. Le Figaro a toutefois pu se procurer le discours.

Baisser l’impôt sur le revenu est "la meilleure méthode"

Voici ce qu’il entendait énoncer : "La meilleure méthode pour répondre au besoin de justice fiscale n’est pas d’augmenter les impôts de tels ou tels mais plutôt de baisser les impôts des classes moyennes. Je serai donc simple : pas de hausse d’impôts ; des baisses pour ceux qui travaillent en réduisant significativement l’impôt sur le revenu."

Quid du financement ? Cette mesure, qui devrait coûter entre 1 et 3 milliards d’euros, serait subventionnée "par la suppression de certaines niches fiscales, la nécessité de travailler davantage et des réductions de notre dépense publique".

Selon ses dires, "cela sera une réalité dès l’année prochaine."

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.