Les revenus provenant du covoiturage

Nombreux sont les Français aujourd’hui à pratiquer le covoiturage, moyennant une participation financière. Il est possible de ne pas déclarer les revenus provenant de cet arrangement à certaines conditions : le trajet, à la base, doit être effectué pour son compte. Les passagers qui voyagent en votre compagnie versent une contribution qui ne dépasse pas vos frais en carburant et en péage(s) essentiellement, et vous devez garder une partie des frais du trajet à votre charge.

En cas de contrôle : le mieux est de tout conserver (tickets de péage, de carburant...). Car vous aurez à justifier les itinéraires parcourus dans le cadre de votre activité de covoiturage, ainsi que les frais correspondants.

Sachez-le : depuis le 1er janvier 2019, les plateformes de mise en relation comme Blablacar ont l’obligation de transmettre au fisc les montants perçus par les particuliers, si ceux-ci ont dépassé les 3000€/an.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.