Les revenus provenant de la location

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier que vous louez soit à l’année, soit de façon saisonnière via des plateformes comme Airbnb ou Leboncoin. Les revenus fonciers perçus dans ce cadre sont soumis à l’impôt sur le revenu.

De la même manière : si vous louez une ou plusieurs pièces de votre résidence principale, il s’agit d’une location meublée. Les loyers que vous percevez sont alors imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.

Publicité
Publicité

Cependant, vous n’avez pas à les déclarer :

- si le prix de la location reste modeste et n’excède pas 138€/m2/an maximum en province (en 2019), et 187€ pour l'Ile-de-France, charges non comprises.

- si les revenus de la location d’une ou plusieurs pièces de votre logement principal à des personnes n’y élisant pas domicile comme des chambres d’hôtes, sont inférieurs à 760€ par an.