Selon leur importance, les travaux effectués dans une location se répartissent entre le propriétaire et le locataire. Quelle est la part réservée à chacun des contractants d'un bail de location ? Éléments de réponses.
© Getty

Travaux relevant de la responsabilité du locataireLa loi sur la location immobilière enjoint au locataire d'effectuer certaines tâches dans le logement qu'il habite. Ces travaux sont généralement d'envergure mineure. Le locataire doit notamment :

- Bien entretenir les surfaces au sol, au plafond et les revêtements muraux ;- Procéder au remplacement des vitres brisées et des clefs en cas de perte ou de détérioration de cellules ;- Changer les interrupteurs électriques et les abouts des conduites d'eau ou de gaz quand ils sont défaillants ;- Faire nettoyer régulièrement tous les systèmes de déjection.

Travaux relevant de la responsabilité du propriétaireLe propriétaire, quant à lui, a le devoir de prendre en charge les détériorations qui n'ont aucun lien avec l'usage normal des installations. Ce sont par exemple :

- Les réparations à effectuer, en principe, avant la prise d'effet du bail ;- Les dommages causés par des aléas naturels (tornades, gros temps) ;- Les rénovations subséquentes à une utilisation ordinaire des équipements (une tapisserie défraîchie, que le locataire prend soin de nettoyer régulièrement, devra être remplacée par le propriétaire).

Si vous vivez dans une location, vérifiez bien si une réfection est de votre ressort avant d'engager les travaux. La loi ne vous réserve que les ouvrages mineurs. Les rénovations plus importantes sont à la charge du propriétaire.