La ville de Roubaix veut racheter des maisons murées et les revendre au prix symbolique d'un euro pour que celles-ci soient rénovées et habitées.  
La mairie de Roubaix /©AFP

Des occasions en or. Alors que les maisons abandonnées dans les quartiers les plus pauvres de Roubaix se multiplient, la mairie de la ville du nord de la France souhaite racheter ces dernières, murées, pour les revendre pour un euro symbolique, rapporte mercredi La Voix du Nord.

"À l’Hommelet, à l’Alma, à la Fosse-aux-Chênes, au Cul-de-Four ou à Moulin-Potennerie, les maisons murées sont partout, ou presque. Avec leur cortège de nuisances : outre la dégradation visuelle de tout un voisinage et le développement anarchique de la végétation, il y a toujours le risque de squats", rapporte le quotidien local.

L’objectif serait ainsi, contre un euro seulement, de céder ces propriétés à des nouveaux propriétaires qui s’engageront alors à rénover la maison entièrement afin que le logement soit totalement habitable.

Une idée déjà testée à Liverpool

"Il arrive que des bailleurs sociaux rachètent des maisons murées, et attendent d’avoir l’ensemble de celles qu’ils convoitent pour commencer à les réhabiliter. En attendant, l’habitat se dégrade. Ça ne nous convient pas", avait déclaré le maire de Roubaix, Guillaume Delbar, lors d’une réunion publique.

A lire aussi - Finistère : des terrains à vendre… 1 euro le mètre carré ! 

L’idée ne sort pas de nulle part. Le maire s’est en effet inspiré de la ville de Liverpool, en Angleterre, où la municipalité avait mis en vente une vingtaine de maisons en 2013 pour seulement un livre-sterling, soit environ 1,30 euro. Une opération qui avait très bien fonctionné. 

En vidéo sur le même thème : Réaliser des travaux pour mieux vendre une maison 

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.