Avec le 11 mai devrait arriver la fin du confinement. Et pour bien des Français, cela pourrait aussi marquer le retour à la pierre... Certains citadins convoitent apparemment les jardins ! Explications.
Immobilier : quels seront les biens les plus prisés après le confinement ?IllustrationIstock

"Les citadins, qui ont vécu le confinement dans leur petit appartement, auront envie d'une maison avec jardin", affirme sans ambages Michaël Benchabat, président du réseau MeilleursBiens.com, contacté par Mieux Vivre votre Argent. Le 11 mai 2020 approche à grand pas et, de toute évidence, il apporte avec lui le retour du business immobilier. C'est en tout cas ce que semble indiquer une récente étude réalisée par le promoteur immobilier Capelli et publiée fin avril. "63% des Français avaient un projet immobilier avant la crise du Covid-19 et 57% le maintiennent en le faisant toutefois évoluer", affirme en effet l'enquête. Une tendance que tend à confirmer les résultats d'un autre document, que vient de dévoiler SeLoger. "Les candidats à l'achat d'un d'un bien immobilier restent positifs malgré la crise du Covid-19. Et 70% d'entre eux restent confiants quant à la concrétisation de leur projet dans les six mois", peut-on en effet y lire.

Près de 19% des Françaises et des Français envisageraient d'ailleurs de déménager d'après une troisième enquête cette fois réalisée par HomeServe. Avec quatre critères essentiels : ils cherchent un logement spacieux, avec un espace en extérieur, qui leur permettra aussi bien de se mettre au vert que de se rapprocher de leur famille. Difficile de ne pas avoir une petite idée du bien de rêve dans ces conditions. "On pourrait même imaginer que la maison secondaire, dans une ville accessible à quelques heures en TGV soit la grande gagnante du marché de l'immobilier après le confinement", affirme d'ailleurs Michäel Benchabat.

Pour autant, à en croire Philippe Crevel, macro-économiste spécialisé dans la question de l'épargne et des placements, la situation pourrait s'avérer plus nuancée.

Immobilier : faut-il s'attendre à une explosion du marché des résidences secondaires ?

"Nombreux sont celles et ceux qui prétendent que, passé le confinement, les Françaises et les Français vont se ruer pour acheter une résidence secondaire. C'est théoriquement possible, mais je crois qu'il faut raison garder. N'oublions pas que la France est d'ores et déjà championne d'Europe des résidences secondaires et que, par conséquent, il s'agit d'un marché sur le déclin. Nul n'ignore par ailleurs qu'avoir une deuxième maison à la campagne présente aussi son lot d'inconvénients...", tempère d'entrée de jeu l'expert, pour qui il faudrait que le coronavirus Covid-19 s'installe durablement sur le sol Hexagonal pour véritablement relancer ce marché. "Et là encore, rien ne permet d'affirmer à coup sûr que cela engendrerait un réel engouement", poursuit-il.

Force est de constater, néanmoins, que certains arguments sont porteurs. « La crise sanitaire actuelle illustre bien la capacité des Françaises et des Français à télétravailler. Parce que les managers qui y ont été contraints en ont peut-être une meilleure opinion aujourd’hui, il n'est pas exclu que cela facilite l'achat d'un logement plus éloigné que celui situé au cœur de la ville. Pour autant le problème des transports demeure. Ne sur-réagissons pas : un achat immobilier se réfléchit sur le long terme et est donc généralement plus raisonné qu'émotionnel", explique le spécialiste.

Votre mutuelle santé au meilleur tarif ! Trouver la mutuelle adaptée à vos besoins !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.