Les parlementaires ont prévu un petit cadeau de Noël pour celles et ceux qui souhaitent investir dans la pierre. Le dispositif Denormandie, du nom du ministre qui l'a imaginé, a été considérablement amélioré. Cependant, pour en profiter, il va falloir attendre un peu… Explications.
Immobilier : pourquoi vous devriez vraiment profiter de cette astuce l’année prochaineIllustrationIstock

C’était attendu. Les parlementaires viennent de voter l’amélioration du dispositif Denormandie, dans le cadre du projet de loi finance pour 2020, rapporte Capital. Inspiré du modèle Pinel, il concerne les Françaises et les Français qui ont décidé d’investir dans la pierre et qui ont prévu d’y réaliser des travaux de rénovation dont le coût représentera a minima 25% du prix total du bien. Autre petite particularité : le logement doit être ancien. 

Celles et ceux qui s’avèrent éligibles peuvent alors prétendre à une réduction d’impôt, précise le site du service public. Sous réserve, évidemment, d’acquérir un bien situé dans l’une des communes où le mécanisme s’applique.

La réduction d’impôt, actuellement, peut monter jusqu’à 21% du prix du bien, selon la durée d’engagement de location décidée par les acquéreurs. Pour 6 ans, ils ne pourront compter “que” sur 12% de la valeur vénale de leur logement, tandis que pour 9 ans, leur fiche d’impôt sera amputée de 18%. Il faut s’engager sur 12 ans pour prétendre au taux maximal. Les règles diffèrent en Outre-mer, précise le site.

Dispositif Denormandie : qu’est-ce qui va changer ?

Trois éléments doivent être modifiés à partir de 2020.

  • Le dispositif ne sera pas arrêté au 31 décembre 2021, tel que c’était prévu à l’origine. Il sera prolongé d’au moins un an, c’est à dire jusqu’au 31 décembre 2022.
  • Par ailleurs, le panel des travaux de rénovation éligible à la réduction d’impôts a été revu à la hausse. Les parlementaires ont jugé que la modernisation, l’assainissement, l’aménagement des surfaces habitables (combles, sous-sols, etc) ainsi que la création de nouvelles surfaces sont pertinents.
  • Enfin, la notion de “centre-ville”, qui limitait le nombre de biens éligibles même dans les 245 communes et villes déjà concernées.

Une évolution que Julien Denormandie, à l’origine du projet approuve totalement. Il s’en est d’ailleurs félicité dans un communiqué, indique encore le mensuel spécialisé en économie.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.