Les marges de négociation moyennes sur les maisons dans les anciennes régions métropolitaines sont très différentes. Voici les résultats du baromètre LPI-SeLoger, publié le 30 mars dernier.
Immobilier : dans quelles régions peut-on le mieux négocier une maison à l’achat ?

Quel rabais pouvez-vous obtenir sur le prix d’une maison ? Pour y répondre, l’observatoire LPI-Se Loger a mesuré les marges de négociations moyennes sur les maisons dans les anciennes régions métropolitaines. Dans son baromètre édité en mars (sur les transactions de février 2021), il détaille l’écart entre le prix demandé par le vendeur au départ et le prix finalement signé avec l’acheteur. Il est de 4,6% en moyenne, mais de fortes disparités ont été constatées.

Des négociations immobilières en baisse

Selon les auteurs de l’étude, en raison d’un déséquilibre entre l’offre et la demande dû à la crise sanitaire et aux confinements, les marges de négociations des maisons, très recherchées, sont parmi les plus basses jamais observées par l’observatoire ! En témoignent les ristournes obtenues sur les ventes d’appartement à la même période : 6,3% en moyenne, soit 1,7 point de plus que pour les maisons.

"Cela illustre les conséquences de la hausse rapide des prix signés, bien au-delà de celle des prix affichés", analysent les auteurs du rapport. "Les acheteurs renoncent souvent à une partie de leur pouvoir de négociation."

Si dans certaines anciennes régions du Sud de la France les rabais sont limités, dans d’autres, il est encore possible d’obtenir de belles réductions. 'Les marges sont les plus faibles (de l’ordre de 3 %) dans la moitié sud du territoire métropolitain. En revanche, elles sont près du double dans la moitié nord, à l’exception du Nord-Pas-de-Calais" note Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger. Découvrez les régions qui offrent les plus grandes marges de négociation concernant les maisons anciennes, dans le diaporama ci-dessus.

 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.