Si le locataire souhaite quitter son logement, il doit poser son préavis en adressant une lettre à son propriétaire ou bailleur avant son départ définitif. En moyenne, le préavis est de 3 mois. Pendant cette durée, le locataire devra attendre avant de changer le logement et de ne plus payer de loyer. 

Une fois que vous venez de poser votre préavis, il n’est plus question de rebrousser chemin. Par ailleurs, il y a quelques conditions à respecter pour le préavis.

Différentes durées de préavis
Il existe des préavis de durée qui ont plus ou moins d’importance que celui des 3 mois. Le préavis d’un mois est dédié à des cas spécifiques : les mutations professionnelles, les pertes d’emploi, les personnes à l’état de santé fragile et celles percevant le RSA ainsi que les personnes en CDD.

Publicité
Publicité

Les personnes ayant obtenu leur premier emploi peuvent poser leur préavis en demandant une réduction de leur préavis. Cette action est appelée le congé réduit. Néanmoins, le congé réduit ne s’applique pas aux personnes qui ont un stage conventionné. En somme, le délai du préavis démarre une fois que la lettre a été recommandée.