Crise sanitaire : les centres-villes bientôt désertés ?

Primauté à la qualité de vie. "Ceux qui ne peuvent pas se permettre d’acheter à Paris s’éloignent pour avoir des plus grands espaces, des jardins, de l'air, du calme", détaille Sébastien Anceau, agent immobilier pour Stéphane Plaza Immobilier dans l’Essonne. "Aujourd’hui, un appartement sans balcon est moins demandé sur le marché et encore plus après cette période de confinement", ajoute-t-il.

Avec l’accroissement du télétravail, des propriétaires d’appartements sans extérieurs vendent leur bien pour acheter hors de la ville un logement similaire disposant d’un jardin, une terrasse ou, a minima, d’un balcon.

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.