Sommaire

3 - Une activité commerciale

Sur le plan fiscal, louer un logement meublé est considéré comme une activité commerciale qui relève de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), et non des revenus fonciers comme pour la location nue.

Si les recettes annuelles par la location de biens meublés ne dépassent pas 32 900 euros, le régime de la micro-entreprise (micro-BIC) s'applique et vous bénéficiez d'un abattement forfaitaire pour les charges de 50%*. Autrement dit, vous ne serez imposé que sur la moitié des loyers. Il vous suffira alors de déclarer le montant des loyers de l'année sur votre feuille d'impôt sur le revenu.

En cas de dépassement de ce seuil, le régime réel simplifié s'impose, avec la possibilité de déduire les frais liés à la location (travaux, ameublement…). Rien n'empêche cependant en dessous du seuil de 32 900 euros de choisir le régime réel si cela est plus avantageux. Vous aurez en revanche à tenir une comptabilité.

Un conseil : si vous avez un doute, n'hésitez pas à contacter votre centre des impôts.

* Ce régime est intéressant si vos charges sont inférieures au seuil de 50%.

Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.