Devenir propriétaire, c'est bien ; faire un investissement générant une plus-value immobilière à la revente, c'est mieux. La plus-value sera d'autant plus importante que vous avez acheté votre bien à un prix compétitif voire sous-évalué, et que vous le revendez à un prix élevé du fait de l'évolution du marché immobilier ou de sa prise de valeur intrinsèque. Voici quelques conseils et pistes pour constituer une réserve d'argent grâce à une plus-value immobilière. 
© Getty

Opportunités de plus-value immobilière et contraintesPour assurer une belle plus-value immobilière, il ne faut pas parier sur la montée de la cote immobilière. Il faut trouver un bien proposé en dessous de sa valeur, ou un bien à potentiel qui prendra de la valeur à la revente. Il faut aussi tenir compte de vos objectifs et contraintes : s’agit-il de faire une plus-value immobilière à court terme dans le cadre d’une opération purement financière ? Ou s’agit-il de faire d’une pierre deux coups en achetant pour vous loger, et revendre à moyen ou long terme à un prix plus élevé ? Dans ce dernier cas, il faudra prendre en compte vos contraintes : mode de vie, lieu d’implantation...

Les pistes pour réaliser une plus-value immobilièreAcquérir un bien nécessitant des travaux permet souvent de réaliser une belle plus-value, à condition de bien estimer le coût de ces travaux, que vous pourrez réaliser vous-même pour maximiser le bénéfice. Vous pourrez aussi acquérir un bien à diviser avant revente. Évaluez l’emplacement : proche de commodités (commerces, transports en communs), le bien prendra plus de valeur. Les ventes aux enchères de notaires ou judiciaires sont à envisager pour acquérir un bien en dessous du prix du marché. L’investissement locatif et le viager sont aussi des possibilités à explorer. Négociez le meilleur taux d’emprunt afin de réduire le prix d’achat au maximum en comparant plusieurs offres de prêt. Pour réaliser votre plus-value immobilière, il faudra revendre votre bien à bon prix en obtenant plusieurs estimations.