Sommaire

2 – Changer de syndic

Tout d'abord : sauf faute grave de la part du syndic, il est préférable d'attendre l'expiration du mandat* pour changer de syndic.

Au préalable, demandez l'inscription à l'ordre du jour de la prochaine assemblée de la candidature du nouveau syndic. Tout copropriétaire peut en faire la demande par lettre recommandée avec AR, même s'il est préférable que cela vienne du conseil syndical. Il faudra joindre au courrier le contrat du syndic candidat.

Un conseil : n'envoyez pas votre demande trop tard (au minimum 6 semaines avant l'assemblée générale) mais pas trop en avance non plus (pas plus de 3 mois avant) pour éviter les réactions trop vives du syndic en place.

Pendant l'assemblée générale : le changement de syndic est voté à la majorité**, et doit réunir plus de la moitié des tantièmes de tous les copropriétaires, présents ou non.

Et aussi : veillez à désigner un secrétaire indépendant (parmi les copropriétaires par exemple) et à changer de lieu, si l'assemblée se déroule dans les locaux du syndic, pour éviter de finir la réunion dans un bar !

* Un mandat ne se renouvelle pas tacitement. La date d'échéance doit figurer au sein du contrat de syndic ** Si cette majorité n'est pas réunie mais que le vote a recueilli au moins le tiers des voix, un deuxième tour peut immédiatement intervenir.

Vous souhaitez faire une reconversion ? Vous souhaitez changer de métier ? Bénéficiez d'un accompagnement personnalisé : 100% pris en charge par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.