Vous bénéficiez ou vous souhaitez demander une aide au logement à la CAF ? Que faut-il savoir sur le fonctionnement des APL en 2018 ?
©iStockIstock

La CAF propose les APL à plusieurs catégories de population

L'Allocation personnalisée au logement (APL) est proposée par la CAF aux personnes à revenus modestes, ayant des difficultés pour se loger. Elle se présente sous la forme d'une aide au paiement du loyer pour les locataires d'un logement ou les résidents en maison de retraite, ou sous la forme d'une réduction de la mensualité de remboursement d'un prêt immobilier pour les primo-accédants. Soumise à des conditions de ressources, cette aide au logement voit ses modes d'éligibilité et de calcul changer d'une période à l'autre.

Publicité

Accession : l'aide au logement est restreinte en 2018

En 2018, les conditions d'éligibilité ont été modifiées dans le cas précis de l'APL Accession qui permet d'acquérir sa toute première résidence principale. L'aide est désormais réservée à l'achat de logements anciens situés en zone C, financé par un prêt conventionné ou un prêt d'accession sociale.

Publicité

Les autres modifications récentes au calcul des APL

Cependant, les principaux changements de ces dernières années ont surtout concerné le mode de calcul des APL ! D'une part, le montant de l'aide au logement est diminué de 5 € depuis le 1er octobre 2017, et la somme ne sera plus systématiquement revalorisée avec la hausse de l'inflation à l'avenir. D'autre part, depuis le 1er janvier 2016, le mode de calcul tient compte du patrimoine financier et mobilier du ménage demandeur, si celui-ci dépasse 30.000 €. Seules les personnes bénéficiaires de l’Allocation adulte handicapé (AAH) et les personnes âgées dépendantes vivant en Ehpad sont exonérées de cette nouvelle disposition.