1 933 vues

La supercherie aura duré un an. Deux entreprises ont vendu depuis 2018 du vin bleu présenté comme 100 % naturel. La couleur était en fait ajoutée grâce à un colorant alimentaire.

En 2018, le vin bleu débarquait en France. Malgré sa couleur piscine, ce vin était censé être 100 % naturel issu d’un vin blanc macéré une seconde fois avec de la peau de raison noir, un procédé qui lui donnait soi-disant sa couleur.

Mais tout cela, n’était qu’une vaste fumisterie. Le bleu était en fait un simple colorant alimentaire, le E133 utilisé également dans le curaçao. Ce sont des étudiants de l’université de Toulouse III Paul-Sabatier spécialisés en chimie analytique et leurs professeurs qui ont découvert le pot aux roses en analysant deux marques de vins bleus sur le marché : le Vindigo et l’Imajyne.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.