La ventilation double flux est un système de VMC qui permet de réduire les déperditions thermiques dans le logement. Comment fonctionne-t-elle ?

Le fonctionnement de la ventilation double flux

Une VMCdouble flux a pour première particularité d'être composée de deux réseaux de gaines distincts qui sont chacun dotés de leur propre ventilateur : l'un insuffle de l'air neuf dans les pièces de vie (salon, chambres), l'autre expulse l'air vicié à partir des pièces d'eau (cuisine, salle de bain) en dehors du logement. La seconde particularité de ce système est de bénéficier d'un échangeur thermique, généralement installé dans les combles ou sous la toiture, qui permet de récupérer une partie de la chaleur de l'air vicié pour la transmettre à l'air neuf dans le but de réduire les pertes thermiques. Les deux flux d'air ne se mélangent pas, seule la chaleur est transférée d'un réseau à l'autre. Cela permet de réduire la consommation d'énergie, contrairement à la VMC simple flux, tout en bénéficiant d'une excellente ventilation !

Publicité
Publicité

VMC double flux : la récupération de l'humidité

La ventilation double flux est également rattachée au système d'évacuation des eaux usées, car l'échange de chaleur entre les deux gaines tend à provoquer l'apparition d'une vapeur d'eau au niveau de l'échangeur. Pour évacuer l'humidité qui s'accumule suite à la condensation progressive de cette vapeur, il faut donc que cet équipement dispose d'un système de récupération des condensats raccordé au tuyau des eaux usées du logement. En outre, les ventilateurs sont nommés communément par les fabricants "bouches de soufflage" dans les pièces de vie, et "bouches d'extraction" dans les pièces d'eau.