En combinant les données météorologiques sur dix ans et le machine learning, des ingénieurs de l'École polytechnique fédérale de Lausanne sont parvenus à mettre au point une intelligence artificielle capable de prédire l'impact de la foudre dans un rayon de 30 kilomètres à 10 ou 30 minutes près. Une relative précision qui va permettre de mieux avertir les populations, mais aussi d'améliorer l'actuel projet Laser Lightning Rod qui consiste à dévier les impacts.
Une IA permet de prédire où va tomber la foudre

Même si les conseils de bon sens permettent d’éviter d’être frappé par la foudre, les spécialistes n’ont toujours pas trouvé le moyen de prédire l’endroit exact où elle frappera. À la faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur de l’EPFL (Lausanne), des chercheurs de l’Electromagnetic Compatibility Laboratory, emmenés par Farhad Rachidi, ont ainsi mis au point un système capable de prédire le moment où s’abattra la foudre à 10 ou 30 minutes près, dans un rayon de trente kilomètres.

Ce n’est pas encore la précision exacte mais on s’en rapproche et pour cela, ils s’appuient sur une intelligence artificielle nourrie des données récoltées durant dix ans dans 12 stations météorologiques suisses, situées aussi bien en régions urbaines qu’en régions montagneuses. Quatre paramètres ont été pris en compte : pression atmosphérique, température de l’air, humidité relative et vitesse du vent. Ces paramètres ont ensuite été...