L'application d'alerte pour lutter contre la propagation du Covid-19 va-t-elle être validée par le Parlement ? Tout se joue ce mercredi 27 mai, pour ce projet très controversé.
StopCovid : ce que vous devez savoir d'ici ce weekendIllustrationIstock

L’application StopCovid va-t-elle oui ou non pouvoir être utilisée ? Si, selon la CNIL, elle respecte les différentes dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée, elle ne peut être appliquée sans l’avis favorable du Parlement. En effet, au vu des nombreuses interrogations et inquiétudes sur le sujet, le gouvernement a opté pour un vote. Les parlementaires doivent d’ailleurs se prononcer ce mercredi 27 mai 2020 dans l’après-midi. En cas de validation de la part de l’Assemblée nationale, puis du Sénat, StopCovid devrait être disponible dès le samedi 30 mai, selon L’Obs. Rappelons en quoi consiste cette application d’alerte.

StopCovid : l’application de traçage qui vise à lutter contre le coronavirus

Tracer les contacts, pour tenter d'enrayer l'épidémie. Tel est l’objectif de l’application StopCovid. Elle doit en effet permettre aux utilisateurs d'être alertés dans le cas où ils ont été en contact avec une personne contaminée par le nouveau coronavirus, à moins d'un mètre et pendant au moins 15 minutes, rapporte RTL.

Le feu vert de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) n’a cependant pas suffi à endiguer les critiques, techniques pour la plupart. "Est-ce qu'un fichage généralisé de gens que vous avez rencontrés est une solution à la Covid-19", demande le député LR Philippe Gosselin au micro de RTL. Selon lui, cela constitue plus une opération de "traquage" que de "traçage".

De son côté, interrogé par L’Obs, le secrétaire d’Etat chargé du Numérique Cédric O, explique pourquoi la technologie Bluetooth a été privilégiée.

Vidéo : Covid-19 : comment peut-il pénétrer par les yeux ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.