Sommaire

Téléphones mobiles dangereux : pourquoi ne faut-il pas les porter près du corps ?

Dorénavant, les émissions d’ondes sont mesurées de façon plus strictes : la distance d’éloignement maximum tolérée est de 5 millimètres. En revanche, le niveau maximal de DAS n’a pas changé : il ne doit pas excéder 2 watts par kilo. C’est pourquoi de nombreux modèles précédemment aux normes ne le sont plus aujourd’hui. 

"L’Anses recommande que des mesures soient prises afin que les utilisateurs ne soient plus exposés des DAS supérieurs à 2 W/kg, par exemple par le biais de mises à jour des logiciels des téléphones ou le rappel des téléphones", a donc insisté l’organisme qui n’est pas le seul à avoir mené de tels tests. L’Agence nationale des fréquences (ANFR), a récemment détecté 16 modèles, mis en vente entre 2017 et 2019, qui ne sont pas conformes. Parmi les mauvais élèves on retrouve notamment le Hapi 30 d’Orange ou le Neffos X1 de TP-Link, précise Le Figaro.

"Des tests sur près de 300 téléphones positionnés à proximité du tronc  au contact et à 5 mm de distance ont ainsi été réalisés entre 2012 et 2016", poursuit l’ANSES qui évoque des résultats  déplorables : "une grande proportion des téléphones testés présentait des valeurs de DAS supérieurs à la valeure de 2W/kg certaines dépassant 7W/kg au contact".

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.