Devenus célèbres avec Pokemon Go, les jeux en réalité augmentée ont besoin d'une puce GPS pour permettre aux joueurs de se déplacer dans la réalité. Un média américain a voulu en savoir plus sur les données collectées.. Et c'est plutôt effrayant.
Réalité augmentée : les jeux sur mobile savent tout de vous !

Avec la sortie cet été de Wizards Unite, un jeu basé sur l’univers Harry Potter, Niantic a gagné de nouveaux joueurs utilisant ses applications de réalité augmentée qui comprennent des titres comme Pokémon Go ou Ingress. À première vue, une excellente nouvelle d’un développeur qui veut faire bouger les joueurs et qui résume sa mission en trois mots : exploration, exercice et social. Cependant, ces jeux qui rapprochent le monde réel et le monde virtuel ne cartographient pas uniquement la Terre, elle suit également à la trace ses utilisateurs.

Le site Kotaku a mené une enquête pour mieux comprendre le fonctionnement de la collecte de données. Ils ont demandé à dix joueurs européens de réclamer leurs données auprès de Niantic grâce au règlement général sur la protection des données (RGPD). Ils ont découvert des informations comme le nombre de calories brûlées pendant une session, la distance parcourue, les promotions avec lesquelles ils ont...