Des systèmes de contrôle parental détournés. La société Avast a fait cette drôle de découverte. Plusieurs applications mobiles permettaient en effet de surveiller les moindres faits et gestes de sa compagne ou son compagnon, en accédant à ses informations personnelles.

Quand la jalousie se transforme en harcèlement. Décidément, les applications mobiles disponibles sur le Play Store de Google ne cessent de créer des polémiques. Les millions d’utilisateurs de smartphones Android sont en effet souvent victimes de logiciels vérolés, qui mettent en danger leurs informations personnelles et leur vie privée. Les faits se répètent à nouveau : Avast, l’éditeur d’antivirus gratuit du même nom, a découvert que plusieurs programmes informatiques abusaient des autorisations système pour espionner les utilisateurs, rapporte le site spécialisé Clubic.

Problème, ces applications ont été téléchargées environ 130 000 fois, avant leur retrait par Google.

Applications mobiles : les systèmes de contrôle parental piratés

Présentées sous la forme de systèmes de contrôle parental, ces applis mobiles ont été détournées.

Objectif ? Accéder à des informations personnelles comme les historiques d'appels, la liste des messages ou encore la localisation GPS.

"Les chercheurs sur les menaces mobiles chez Avast ont détecté sept applications sur le Google Play Store qui ont probablement été conçues par un développeur russe pour permettre aux utilisateurs de surveiller des employés, des partenaires romantiques ou des enfants", peut-on lire sur un communiqué publié par Avast.

En voici les noms :

  • Track Employees Check Work Phone Online Spy Free
  • Spy Kids Tracker
  • Phone Cell Tracker
  • Mobile Tracking
  • Spy Tracker
  • SMS Tracker
  • Employee Work Spy

La plus utilisée ? Spy Tracker : elle aurait totalisé 50 000 installations.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.