Mis au point par le MIT, le système de simulation Vista (Virtual Image Synthesis and Transformation for Autonomy), permet d'entraîner l'IA des voitures autonomes en les faisant circuler dans un monde virtuel, avec un nombre infini de scénarii de conduite, notamment les plus dangereux.
Les voitures autonomes apprennent sans risque grâce à un simulateur photoréaliste

Les systèmes de contrôle des voitures autonomes sont majoritairement formés à l’aide de données produites par des conducteurs humains. C’est parfait pour les situations les plus courantes, mais il manque les scénarios les plus extrêmes, ceux où l’on frôle l’accident et que l’on ne peut évidemment pas demander à un conducteur de reproduire au péril de sa vie. C’est là que la simulation prend tout son intérêt. Sauf que jusqu’à présent, un système de conduite autonome entièrement formé sur simulateur n’avait jamais été transposé sur une voiture circulant en conditions réelles. C’est désormais chose faite.

Pour créer cette passerelle entre le virtuel et le réel, une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a développé un simulateur photoréaliste appelé Vista (Virtual Image Synthesis and Transformation for Autonomy) qui peut générer une quantité quasiment infinie de variantes à partir des trajectoires que...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.