Après la polémique de l'édition 2019 qui avait vu les organisateurs du CES déchoir de son prix un prototype de sextoy, le salon de Las Vegas a décidé de jouer l'ouverture en accueillant officiellement plusieurs fabricants de jouets connectés pour adultes, mettant fin à un puritanisme excessif.
Le CES assume enfin la sextech !

Les sextoys sont censés aider à se détendre, à s'éduquer, à se remettre après l'accouchement, à favoriser les relations longue durée ou longue distance et l'émancipation des femmes... et donner du plaisir. Mais cette dimension arrive bien après la santé parmi les arguments mis en avant par les fabricants, soucieux de respectabilité. « Les sextoys ont une connotation extrêmement négative », remarque Jérôme Bensimon, le président de la société Satisfyer. « Donc on s'est rebaptisé « société de bien-être sexuel » ».

La marque s'est fait connaître avec sa technologie d'ondes de pression pour stimuler le clitoris, et s'apprête à lancer une application connectée à certains jouets, qui permettra de les contrôler avec l'intonation de la voix, notamment. Sur son stand du salon de l'électronique grand public à Las Vegas (CES), les vibromasseurs et boules de geisha côtoient des mini vibrateurs en forme de cônes glacés. L'année dernière, un tel...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !