Des chercheurs américains ont comparé les effets biologiques de deux styles de lecture avant de se coucher, l'un avec des livres électroniques et l'autre avec des livres imprimés. Résultat  : les premiers nuiraient au bon sommeil.

Dans une étude publiée il y a quelques jours dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital de Boston ont démontré les effets biologiques de la lecture sur écrans numériques (tablettes, iPad) et sur livres imprimés. Et le constat est sans appel. "Ceux qui lisaient un livre électronique mettaient plus de temps à s'endormir, avaient moins sommeil le soir et leur sécrétion de mélatonine (qui conduit au sommeil) était réduite", explique Anne-Marie Chang, auteure de l'étude et chercheuse en science du sommeil de l'hôpital de Boston, citée par FTVi.   

Pour en arriver à ces résultats, les scientifiques ont comparé les résultats de 12 participants qui avaient pour consigne de lire pendant quatre heures avant de se coucher, et cela sur des périodes de cinq jours consécutifs.

Une heure supplémentaire pour s’endormir

Et les effets ne s’arrêtent pas là puisque "leur horloge circadienne (horloge biologique interne, ndlr) était repoussée à plus tard et ils étaient moins alertes le lendemain matin que ceux ayant lu un livre imprimé", selon la chercheuse. Les lecteurs sur liseuses et tablettes électroniques s’endormiraient ainsi une heure plus tard que les autres.   

Publicité
Inquiets face à l’utilisation de plus en plus importante de ces tablettes chez les plus jeunes, les scientifiques appellent à des recherches plus poussées sur le long terme pour connaître leur véritable impact sur la santé.

En vidéo sur le même thème : Des tablettes à la place des cahiers, certaines écoles s'y sont déjà mises 


mots-clés : Tablette, Ipad, Sommeil

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet