Des chercheurs ont réussi à fabriquer un réseau neuronal artificiel représentant 1 mm2 de cortex cérébral et capable de traiter l'information à la même vitesse que la biologie, grâce à une nouvelle architecture. Une performance qui illustre les formidables progrès accomplis ces dernières années par l'intelligence artificielle pour mimer le cerveau humain.

Reproduire le fonctionnement biologique du cerveau humain, c’est le rêve de tous les chercheurs en intelligence artificielle. Une équipe de l’université de Manchester affirme avoir réussi à mimer le fonctionnement d’une petite partie du cortex moteur primaire, soit 77.000 neurones ou 300 millions de synapses. « C’est la première fois que l’on parvient à répliquer en temps réel le cerveau humain avec une vitesse équivalente à celle de la biologie », se félicite Oliver Rhodes, l’auteur de l’étude publiée sur le site arXiv. L’exploit a été réalisé grâce au SpiNNaker de l’université de Manchester, un superordinateur équipé de 57.000 puces neuromorphiques, soit un million de cœurs. Oliver Rhodes et ses collègues sont parvenus à faire tourner leur modèle durant 12 heures avec une vitesse constante.

Un partage des tâches entre les neurones

Dans ce modèle représentant 1 mm2 de cortex, les neurones artificiels sont disposés en couches et...